GUIDE TECHNIQUE D’ELEVAGE N° 5 SUR
LES ATHERURES
 


Dr David EDDERAI
Vétérinaire – Chargé d'études
Projet "Développement au Gabon de l'Elevage de Gibier" – DGEGBP 9129 – Libreville – GABON, Tel/Fax : (241)-76.04.22
e-mail : vsfgab2@internetgabon.com

Décembre 2000

Editeur responsable : J. Hardouin, B.E.D.I.M, FUSAGx, 5030 Gembloux

Série Information et Documentation Coordination : Prof. Honor. J. Hardouin

BUREAU POUR L’ECHANGE ET LA DISTRIBUTION DE L’INFORMATION SUR LE MINI-ELEVAGE (B.E.D.I.M.)


Contents:
GENERALITES
BIOLOGIE
PRINCIPES À RESPECTER & MÉTHODES D'ÉLEVAGE
INFRASTRUCTURES
ALIMENTATION; PATHOLOGIE ORDINAIRE; TECHNIQUES D'EMPLOI
ADRESSES UTILES; DOCUMENTATION

GENERALITES

Dans de nombreux pays d'Afrique sub-saharienne, la consommation de viandes de gibier (viandes de brousse) est une habitude alimentaire très courante, et ces viandes, particulièrement appréciées, représentent une source de protéines animales importante pour les populations. La faune sauvage paie un lourd tribu à ces pratiques, d'autant qu'avec l'exode rural, le développement des voies de communication et l'utilisation de techniques modernes et destructrices, la pression de chasse s'est considérablement accrue, avec le passage d'une logique traditionnelle de subsistance vers une logique commerciale. De la sorte, le renouvellement naturel des espèces exploitées risque de ne plus se faire, voire ne se fait déjà plus.

En Afrique Centrale particulièrement, parmi les espèces les plus appréciées et les plus prélevées, se trouve sans aucun doute l'athérure africain. Le goût de sa chair, et l'absence de tabou alimentaire expliquent cet attrait. Ainsi, au Gabon, il représente plus d'un quart des carcasses présentes sur les étals de gibier, toutes espèces confondues.
Du fait de cette forte demande, sa valeur marchande est grande, et son prix de vente au kilo est supérieur à celui des autres gibiers, et aussi à celui des espèces domestiques.

Sa place socio-culturelle, sa valeur marchande, et la pression de chasse qu'il subit, en font donc une espèce dont l'élevage est particulièrement opportun. Ainsi, grâce à l'Union Européenne, des techniques d'élevage ont pu être finalisées. Les populations qui l'apprécient énormément sont très demandeuses, et c'est un vecteur particulièrement intéressant en terme de sensibilisation à l'élevage de gibier et donc de gestion de la faune. Son élevage, comme celui d'autres gibiers se pose comme une alternative à la chasse en matière de production de viande de brousse, et pourrait participer à une diminution de la pression exercée sur la faune sauvage en général.


  Next