Go to start GUIDE TECHNIQUE D’ELEVAGE N° 2 SUR
LES ESCARGOTS GEANTS
CONTENTS
LE MINI-ELEVAGE EN GENERAL; PREAMBULE
BIOLOGIE
MODES D’ELEVAGE; SYSTEME D’ELEVAGE; ENTRETIEN DE L’ELEVAGE
INCUBATION ET ECLOSION DES ŒUFS; PATHOLOGIE; UTILISATION DES ESCARGOTS
ADRESSES UTILES; DOCUMENTATION
B.E.D.I.M

BIOLOGIE

Les escargots géants sont des mollusques gastéropodes terrestres comestibles à coquille calcaire spiralée, de forme et de couleur variables selon les espèces. Ce sont des pulmonés, car dotés d’un tissu vascularisé qui débouche à l’extérieur par un orifice pulmonaire ou pneumostome. Ils sont hermaphrodites. Ils ont un seul large pied ou sole pédieuse sur lequel repose la coquille ; c’est un organe épais, visqueux et musculeux qui leur sert d’organe de fixation et de locomotion.

La tête située à l’extrémité antérieure porte :

• une paire de courts tentacules oculaires et une paire de longs tentacules tactiles,
• une bouche entourée de quatre lèvres (une inférieure, une supérieure et deux latérales),
• un orifice génital situé à l’arrière de l’implantation du grand tentacule droit.

Les escargots géants appartiennent à la famille des Achatinidae qui comporte quatre genres : Archachatina, Achatina, Burtoa et Limicolaria dont les deux premiers présentent un grand intérêt pour l’achatiniculture. Ces deux genres se distinguent morphologiquement par la forme, la taille et la couleur de coquille, la taille et le nombre d’œufs par ponte.

Les escargots du genre Archachatina, comprenant notamment A. marginata et A. ventricosa, sont caractérisés par :

• un sommet de la coquille en dôme
• peu d’œufs (3 à 12), en moyenne 7 œufs par ponte, 12 à15 fois l’an
• de gros oeufs (1,5 à 2,5 g)
• des jeunes assez résistants.

Les escargots du genre Achatina, comprenant A. achatina et A. fulica, sont caractérisés par :

• un sommet de la coquille pointu
• beaucoup d’oeufs (50 à 400), en moyenne 225 oeufs par ponte, 1 à 2 fois l’an
• de petits oeufs (0,3 à 0.8 g)
• des jeunes très fragiles.

Les escargots sont des animaux à sang froid, ce qui signifie en réalité qu’ils ne contrôlent pas leur propre température. Par contre, leur activité augmente en principe lorsque la température extérieure s’élève, mais cette règle n’est valable qu’entre certaines limites.
Un autre mécanisme leur permet de s’adapter aux variations d’humidité. En cas de situation trop défavorable (chaleur et sécheresse surtout), les escargots peuvent se mettre en situation de survie et se rétracter dans leur coquille, en sécrétant parfois une membrane protectrice à l’ouverture de cette coquille. Il s’agit d’une période de vie ralentie appelée "estivation" en pays tropicaux, et "hibernation" pour les escargots européens pour qui le froid est un facteur limitant très important.

Le fonctionnement du système reproducteur des escargots géants africains n’est pas complètement connu, mais il semble certain que des accouplements soient nécessaires pour qu’il y ait fécondation et ponte, bien qu’ils soient hermaphrodites.

Les escargots géants africains sont végétariens et vivent surtout sur des litières dans des milieux forestiers humides. Ils sont essentiellement nocturnes, mais pas exclusivement. Toutes les espèces n’ont cependant pas le même comportement, compte tenu de la zone écologique où elles sont présentes dans la nature.


Previous
Next