GUIDE TECHNIQUE D’ELEVAGE N° 2 SUR
LES ESCARGOTS GEANTS
 

Jean T. Claude CODJIA et Raoul C. G. NOUMONVI

Mars 2002
Editeur responsable : J. Hardouin, B.E.D.I.M, FUSAGx, 5030 Gembloux

Série Information et Documentation Coordination : Prof. Honor. J. Hardouin

BUREAU POUR L’ECHANGE ET LA DISTRIBUTION DE L’INFORMATION
SUR LE MINI-ELEVAGE (B.E.D.I.M.)


Contents:
LE MINI-ELEVAGE EN GENERAL; PREAMBULE
BIOLOGIE
MODES D’ELEVAGE; SYSTEME D’ELEVAGE; ENTRETIEN DE L’ELEVAGE
INCUBATION ET ECLOSION DES ŒUFS; PATHOLOGIE; UTILISATION DES ESCARGOTS
ADRESSES UTILES; DOCUMENTATION
B.E.D.I.M

LE MINI-ELEVAGE EN GENERAL

Le concept de mini-élevage est entré dans le monde du développement rural tropical vers 1986. Ce néologisme, inspiré du «microlivestock » apparu aux U.S.A., englobe une série d’animaux de petite taille en général dont les deux principales caractéristiques sont, d’une part, une utilisation traditionnelle par l’homme pour son alimentation ou pour d’autres usages, et d’autre part, un approvisionnement basé sur la cueillette ou la chasse, celle-ci étant en réalité du braconnage. On peut ajouter à ces critères le fait que les animaux sont bien connus sur les plans biologique et éthologique mais qu’ils ne font (ou faisaient) pas l’objet de production contrôlée par l’homme. En conséquence, ils n’apparaissent pas dans les statistiques et ne font pas l’objet d’un enseignement similaire aux autres zootechnies spéciales (bovine, ovine, caprine, porcine, aviaire, ....).

Il est maintenant admis que des techniques de production peuvent être mises au point pour couvrir le cycle complet de vie de ces espèces sous le contrôle de l’homme.

Parmi les animaux pour lesquels un intérêt existe, il faut citer des rongeurs (aulacodes, cricétomes, rats palmistes, athérures, ... capybaras, pacas, hutias, maras, cotias, ...), les cobayes ou cochons d’Inde, les grenouilles, les escargots géants, les vers de compost, les insectes, ... mais aussi, dans une moindre mesure, les serpents, les pécaris, les tortues terrestres, des oiseaux, ... . On admet que le mini-élevage ne comprend pas d’animaux purement aquatiques.


PREAMBULE

L’escargot géant africain ou achatine est une espèce très prisée par les populations ouest africaines à cause de la saveur et de la qualité de sa viande. L’escargot rentre depuis l’antiquité dans la composition de plusieurs produits utilisés en médecine traditionnelle ou moderne et en cosmétique. Eu égard à ces multiples usages, l’escargot géant constitue une ressource très utilisée par les communautés aussi bien des villes que des milieux ruraux.

L’engouement croissant des consommateurs pour cette viande se heurte à la réduction sensible des populations naturelles d’escargots très menacées en raison de la forte pression de ramassage, les feux de brousse, l’utilisation des produits phytosanitaires et autres produits dangereux.

Face à ce danger qui menace fortement la survie de l’escargot, il devient urgent de mettre en œuvre des méthodes d’élevage des achatines non seulement pour satisfaire les besoins des consommateurs mais aussi pour la sauvegarde de l’espèce pour les générations futures.

Ce guide reprend de façon simple les éléments techniques d’élevage d’escargot ou achatiniculture. Il s’agit d’une méthode testée pour son efficacité et sa pertinence, et qui est facilement transposable en milieu paysan avec un minimum d’investissement.

 


  Next