GUIDE TECHNIQUE D’ELEVAGE N° 1 SUR L’AULACODE
 


Dr Guy Apollinaire MENSAH, Ingénieur agronome zootechnicien, Expert en aulacodiculture, Chercheur en élevage des espèces, animales non conventionnelles

Marius Rodrigue Mensah EKUE, Ingénieur agronome Aménagement et Gestion, des Ressources naturelles et de l’Environnement

Mars 2002
Editeur responsable : J. Hardouin, B.E.D.I.M, Fusagx, 5030 Gembloux

Série Information et Documentation Coordination : Prof. Honor. J. Hardouin

BUREAU POUR L’ECHANGE ET LA DISTRIBUTION DE L’INFORMATION
SUR LE MINI-ELEVAGE (B.E.D.I.M.)


Contents:
LE MINI-ELEVAGE EN GENERAL; GENERALITES SUR LES AULACODES
BIOLOGIE
PRINCIPES A RESPECTER ET METHODES D’ELEVAGE
INFRASTRUCTURES; ALIMENTATION; PATHOLOGIE ORDINAIRE; TECHNIQUES D'EMPLOI
ADRESSES UTILES; DOCUMENTATION
B.E.D.I.M

LE MINI-ELEVAGE EN GENERAL

Le concept du mini-élevage est entré dans le monde du développement rural tropical vers 1986. Ce néologisme, inspiré du "microlivestock" apparu aux U.S.A., englobe une série d'animaux de petite taille en général dont les deux principales caractéristiques sont, d'une part une utilisation traditionnelle par l'homme pour son alimentation ou pour d'autres usages, et d'autre part un approvisionnement basé sur la cueillette ou la chasse, celle-ci étant en réalité du braconnage. On peut ajouter à ces critères le fait que ces animaux sont bien connus sur les plans biologique et éthologique mais qu'ils ne font (ou ne faisaient) pas l'objet de production contrôlée par l'homme. En conséquence, ils n'apparaissent pas dans les statistiques et ne font pas l'objet d'un enseignement similaire aux autres zootechnies spéciales (bovine, ovine, caprine, porcine, aviaire …).

Il est maintenant admis que des techniques de production peuvent être mises au point pour couvrir le cycle complet de vie de ces espèces sous le contrôle de l'homme.

Parmi les animaux pour lequel un intérêt existe, il faut citer des rongeurs (aulacodes, cricétomes, rats palmistes, athérures …, capybaras, pacas, hutias, maras, cotias …), les cobayes ou cochons d'Inde, des grenouilles, les escargots géants, des vers de compost, des insectes … mais aussi, dans une moindre mesure, des serpents, les pécaris, des tortues terrestres, des oiseaux … On admet que le mini-élevage ne comprend pas d'animaux purement aquatiques.

GENERALITES SUR LES AULACODES

Le grand aulacode est sans doute l'un des gibiers les plus consommés dans la plupart des pays d'Afrique au sud du Sahara. Grâce aux résultats techniques et pratiques déjà obtenus, la vulgarisation de l'aulacodiculture en milieux réels est actuellement en cours dans tout le Bénin. Des installations expérimentales existent au Togo, au Gabon, en Côte d'Ivoire, au Burkina Faso, au Ghana, au Cameroun, aux Congos, au Sénégal, en Centrafrique, en Guinée Equatoriale et au Nigeria, notamment grâce à des travaux démarrés principalement au Bénin depuis bientôt une vingtaine d'années et dans d'autres pays africains depuis seulement une dizaine d'années.

Des résultats satisfaisants ont été obtenus en matière de techniques de conduite d'élevage, d'alimentation adaptée aux réalités du milieu de l'agro-aulacodiculteur, d'amélioration de la productivité aulacodicole par une nette croissance de la taille moyenne des portées (4,2 aulacodeaux/portée ou mise-bas) et du nombre moyen de mise-bas (1,8 portées/an) chez l'aulacodine. Une meilleure maîtrise de la prévention des maladies environnementales et la mise au point de traitements des maladies ont également joué un rôle important.


  Next